fr French

Toutes les News Finesse+

Aéromodélisme et Biodiversité Chapitre1

Une étude le prouve désormais : Pas d’influence négative de l’aéromodélisme sur les oiseaux nicheurs Contexte : L’étude sur les oiseaux nicheurs commandée par la Fédération allemande d’aéromodélisme DMFV en 2021 est terminée et évaluée scientifiquement. L’étude montre un résultat clair : une atteinte significative ou même existentielle aux territoires des espèces locales d’oiseaux nicheurs par les terrains d’aéromodélisme n’a pas pu être démontrée. La DMFV avait commandé cette étude, car l’autorisation d’accès aux sites d’aéromodélisme est souvent refusée ou seulement accordée de manière limitée. En effet, l’aéromodélisme est pré-jugé comme facteur de perturbation pour les oiseaux nicheurs. L’étude dément ce préjugé. Il s’avère au contraire que les espèces d’oiseaux nicheurs typiquement présentes aux alentours des terrains d’aéromodélisme ne réagissent guère ou pas du tout à l’activité d’aéromodélisme. Pendant un an cinq terrains d’aéromodélisme répartis dans toute l’Allemagne

Lire la suite >

RES 5 : organisez votre concours RES idéal

Vous savez depuis le début de notre RES-aventure que nous n’avons pas d’affinités particulières pour ces évènements d’aéromodélisme que l’on nomme concours. Et qui plus est s’ils concernent le RES. Nous leur préférons largement la pratique libre quotidienne et les « rencontres » qui lient entre eux des copains réunis par la même passion.

Lire la suite >

3 Le tonneau // pente

Le tonneau est une rotation de 360° autour de l’axe de roulis à un rythme régulier sans marquer de temps d’arrêt. Cette figure élémentaire réalisée en vol horizontal parallèle au seuil de pente est cadrée de façon symétrique par rapport au pilote, le planeur commence la figure d’un coté, passe devant lui pendant sa phase dos et finit la figure de l’autre côté.

Lire la suite >

2 La boucle // pente

Dans un enchaînement de voltige de pente la boucle parallèle à la pente est une figure élémentaire cadrée devant le pilote et vent de travers . Pour garder la trajectoire le pilote compense la dérive de la masse d’air en décalant proportionnellement la trajectoire côté vent et le cercle parfait observé du seuil a une forme hélicoïdale par rapport au bloc d’air qui dérive.

Lire la suite >

Histoires de centrage

Sur le terrain, j’ai remarqué que certains ne savaient pas trop quoi faire pour bien centrer leur planeur,
voire même ignoraient la position du centre de gravité (CG). Or un centrage correct est indispensable
d’abord pour éviter un crash dès le premier vol et ensuite pour procurer des caractéristiques de vol sûres et
agréables. Sur un planeur de taille moyenne, un bon centrage se joue parfois à quelques millimètres près
et il est donc préférable de procéder avec méthode.

Lire la suite >

Voltige de pente (5/6)

Le débutant motivé trouvera dans cet article une méthode pour s’initier à la voltige. La méthode ne se limite pas à un apprentissage, le pilote évolue à tout âge selon ses moyens, force est de constater que le vol devient plus ludique en améliorant les trajectoires. Il lui faudra d’abord acquérir et cultiver les bons réflexes puis respecter les bases d’une progression en quatre temps.

Lire la suite >

Voltige de pente (4/6)

Sur les faible dénivelés et avec peu de vent le jeu du vol thermique de relief est agréablement complété par des séances de voltige qui se méritent dans une plage de portance mouvante. Le pilote joue avec le cycle thermique de la pente pour prendre de l’altitude puis voltige près du relief dans le volume virtuel de « la boite » pendant les moments de bonne Vz. Ce vol très ludique à hauteur du seuil de pente, souvent pimenté par des descentes au trou, est confortable pour les cervicales ! 

Lire la suite >

Voltige de pente (3/6)

Le vol de pente permet au pilote de faire évoluer son planeur à proximité avec la possibilité de répéter inlassablement un programme. En inscrivant le planeur sur des trajectoires épurées dans un cadre grandiose le pilote centre devant lui des enchaînements calibrés de figures dessinées dans des proportions harmonieuses. Sa voltige devient alors une forme d’expression graphique sans avoir forcément recours à des figures extrêmes.

Lire la suite >