Toutes les News Finesse+

1 La vrille simple

La vrille simple est une figure de voltige quand elle est insérée dans un enchaînement. C’est la trajectoire complexe d’un planeur qui descend en tournant sur lui-même. En langage populaire, le planeur descend “en feuille morte”. Techniquement c’est un décrochage dissymétrique entretenu : Le planeur descends en tournant sur lui-même (auto-rotation) suivant une assiette à piquer. Il subit également des oscillations en roulis, et un dérapage latéral. Réalisation Chaque vrille est différente sur un même planeur et chaque planeur a ses caractéristiques propres il est donc difficile de généraliser, cependant la double action sur la direction et la profondeur reste une constante. La mise en vrille doit être un décrochage franc par traction progressive sur le manche de profondeur à vitesse réduite suivie ou accompagnée du braquage de la gouverne de direction et parfois aidée par un coup d’aileron dans le

Lire la suite >

Histoires de centrage

Sur le terrain, j’ai remarqué que certains ne savaient pas trop quoi faire pour bien centrer leur planeur,
voire même ignoraient la position du centre de gravité (CG). Or un centrage correct est indispensable
d’abord pour éviter un crash dès le premier vol et ensuite pour procurer des caractéristiques de vol sûres et
agréables. Sur un planeur de taille moyenne, un bon centrage se joue parfois à quelques millimètres près
et il est donc préférable de procéder avec méthode.

Lire la suite >

Voltige de pente (5/6)

Le débutant motivé trouvera dans cet article une méthode pour s’initier à la voltige. La méthode ne se limite pas à un apprentissage, le pilote évolue à tout âge selon ses moyens, force est de constater que le vol devient plus ludique en améliorant les trajectoires. Il lui faudra d’abord acquérir et cultiver les bons réflexes puis respecter les bases d’une progression en quatre temps.

Lire la suite >

Voltige de pente (4/6)

Sur les faible dénivelés et avec peu de vent le jeu du vol thermique de relief est agréablement complété par des séances de voltige qui se méritent dans une plage de portance mouvante. Le pilote joue avec le cycle thermique de la pente pour prendre de l’altitude puis voltige près du relief dans le volume virtuel de “la boite” pendant les moments de bonne Vz. Ce vol très ludique à hauteur du seuil de pente, souvent pimenté par des descentes au trou, est confortable pour les cervicales ! 

Lire la suite >

Voltige de pente (3/6)

Le vol de pente permet au pilote de faire évoluer son planeur à proximité avec la possibilité de répéter inlassablement un programme. En inscrivant le planeur sur des trajectoires épurées dans un cadre grandiose le pilote centre devant lui des enchaînements calibrés de figures dessinées dans des proportions harmonieuses. Sa voltige devient alors une forme d’expression graphique sans avoir forcément recours à des figures extrêmes.

Lire la suite >

AR-X VTPR 2.57m

“Predim-lite” est trés précis : la page géométrie  donne  les calages aile et stab et permet de définir la plage de centrage. La “marge statique

Lire la suite >

2.7 Les pentes

Un zoom sur Google-earth , un coup d’oeuil sur les courbes de niveau de la carte topographique geoportail sans oublier de consulter niveau de vol

Lire la suite >