2 La boucle // pente

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Description

Le pilote observe le cercle parfait de son planeur dans le plan vertical.

Dans un enchaînement de voltige de pente la boucle parallèle à la pente est une figure élémentaire cadrée devant le pilote et vent de travers . Pour garder la trajectoire le pilote compense la dérive de la masse d’air en décalant proportionnellement la trajectoire côté vent et le cercle parfait observé du seuil a une forme hélicoïdale par rapport au bloc d’air qui dérive.

Réalisation

La boucle est précédée d’une prise de vitesse et son diamètre dépend de l’énergie emmagasinée au départ, c’est le dosage de la traction sur le manche de profondeur qui va influer le plus sur sa réussite car la rondeur de la trajectoire et la progressivité en dépendent directement.

     (1) Pallier d’entrée de figure.

     (2) Ressource progressive devant le pilote. La traction sur le manche de profondeur est douce et progressive pour arrondir la montée jusqu’à passer sur le dos avec un peu d’énergie. La dérive du bloc d’air peut être contrôlée aux ailerons.

     (3) Rendre la main sur le dos pour arrondir le sommets de la boucle, le planeur va commencer à descendre de lui même sur le dos pendant le 3ème quart.

     (4) Tirer progressivement sur le manche de profondeur pour arrondir la descente et en même temps, conserver l’axe de la figure en compensant la dérive du bloc d’air avec le manche d’ailerons.

     (5) La boucle est suivie par un pallier de fin de figure parallèle à la pente et au même niveau que le palier d’entrée.

Erreurs les plus fréquentes
  • Prise de vitesse insuffisante, le planeur casse trop vite sa vitesse, manque d’énergie pendant la ressource, arrive mort sur le dos et plonge trop tôt.
  • Boucle ovalisée : pas de relâchement du manche en position dos (3), le planeur escamote la phase dos de la boucle et entame trop tôt sa descente.
  • Sortie de boucle désaxée : mauvais contrôle de la dérive de la masse d’air. (4)
  • Paliers d’entrée (1) et sortie de figure (5) décalés à des niveaux différents.
  • Figure décentrée par rapport au pilote.
Observations
  • Un puriste compensera la dérive du bloc d’air pendant les phases (1) et (4) avec ailerons + direction.
  • Un débutant sera plus à l’aise pour apprendre à tourner la boucle face au vent.
  • Quand le vent souffle travers pente la boucle parallèle à la pente est plus facile à tourner face à la composante vent de face.
  • Demi-boule, boucle et boucles multiples associées avec demi-tonneau ou tonneau permettent de composer une infinité de figures combinées.
Téléchargez cette fiche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles à lire

4 Le renversement // pente

Description / Réalisation Une prise de vitesse est nécessaire pour emmagasiner l’énergie nécessaire à la figure.      (1) Pallier d’entrée de figure parallèles au

3 Le tonneau // pente

Le tonneau est une rotation de 360° autour de l’axe de roulis à un rythme régulier sans marquer de temps d’arrêt. Cette figure élémentaire réalisée en vol horizontal parallèle au seuil de pente est cadrée de façon symétrique par rapport au pilote, le planeur commence la figure d’un coté, passe devant lui pendant sa phase dos et finit la figure de l’autre côté.

1 La vrille simple

La vrille simple est une figure de voltige quand elle est insérée dans un enchaînement. C’est la trajectoire complexe d’un planeur qui descend en tournant sur