EASA : Un projet de régulation amendé… à la marge ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

LOGO EASAL’agence européenne de sécurité aérienne, l’EASA vient de publier un projet amendé de régulation sur les aéronefs sans pilotes à bord :

Notice of Proposed Amendment 2017-05 (A) Introduction of a regulatory framework for the operation of drones

Nous analysons actuellement ce nouveau texte et aurons l’occasion d’y revenir dans le détail prochainement. Un point premier point semble clair : les aéromodélistes se exprimés mais ont ils été entendus ? Le texte reconnait que la version précédente a suscité de nombreuses réactions négatives parmi les pratiquants au sein des états membres de l’union européenne. Des amendements sont donc proposés de manière à mieux intégrer l’aéromodélisme dans la structure du texte. Il convient donc d’en étudier la portée dans le détail, car ils ne semblent pas gommer l’orientation générale du texte. Celui ci est tout de même une menace sans précédent pour notre hobby, ce qui a suscité une indignation commune et une prise de conscience dans tous les pays européens.

Nous attendons de l’Europe qu’elle protège et garantisse nos libertés et non qu’elle nous impose des règles bureaucratiques inutiles, dangereuses et inefficaces. En tant que citoyens européens, nous avons notre mot à dire !

 Ajout 7/8/2017 :

Le 5 juillet 2017, a eu lieu une conférence au siège de l’EASA à Franckfort sur les UAS. Dans la foulée, l’EASA a publié une version modifiée du texte : NPA 2017-05-B

Plus de publications

4 commentaires

  • Participez-vous à la communication “live” de l’EASA aujourd’hui ? Jepersiste à penser que vous êtes les interlocuteurs les plus motivés et plus représentatifs des planeuristes français.

    Répondre
    • oui, nous avons posé des questions ecrites sur la distinction drone/aeromodele faite aux USA par la FAA et pas possible en Europe ? , autre question sur une nouvelle classe des moins de 4kg moins contraignante, tout cela sur SLIDO (code EASA). Ces questions seront a nouveau posées dans notre contribution au NPA qui sera remise à L’EASA.
      J’ai suivi perso les 4 presentations toute la journée, j’ai noté les lobbys Airbus et Gopro et les administrations CAA presents et une trentaine de participants non identifiés (pas de presentation lors de leur prise de parole)
      Mais la FAI ? l’EMFU ? les fedes nationales ? presents ?
      A noter egalement que 70 à 120 internautes suivaient en live les conferences sur you tube.. bref cela ne passionne pas grand monde. Nous croyons plus aux propositions que Finesse + fera sur le NPA dans les semaines a venir. Cette presentation video de l’EASA du NPA n’est qu’un exposé mais pas le lieu ou l’on debat de son interet comme de sa justification.
      Revenons sur les modalités de communication de l’EASA :
      Le principe est particulier, l’internaute pose des questions sur SLIDO, les plus “cotées” sont posées a l’intervenant de la conference. Pour les autres l’EASA y repondra par ecrit ?
      Cela c’est le principe, en fait sur SLIDO, de 10 à 20 questions ont ete posées par les internautes a chaque reunion. Certaines de ces questions ont eté “likée” 7 à 14 fois. Ces questions auraient du etre lues a la fin de chaque réunion par les intervenants EASA, que neni, on les a bien vues projetées dans la salle mais pas de réponses…
      De plus le service SLIDO etait refermé des que la reunion etait terminée. Impossible de de relire les questions écrites posées.
      Etonnant aussi, les questions ecrites posées comme les reponses n’apparaissent pas dans un premier document publié :
      https://www.easa.europa.eu/system/files/dfu/Sli.do%20Questions%20%26%20Answers%20received%2005.07.2017%20prior%20to%20workshop.pdf
      Les 4 exposés sont visibles avec les questions posées par les participants presents, chacun se fera une opinion :
      https://www.youtube.com/playlist?list=PLTfS24aKkJn5TuxehlU_RjXzKFb6K7E2y
      telechargez les slides projetés lors des 4 reunions :
      https://www.easa.europa.eu/newsroom-and-events/events/easa-proposal-regulation-operation-uas-open-and-specific-category-npa

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles à lire

1 La vrille simple

La vrille simple est une figure de voltige quand elle est insérée dans un enchaînement. C’est la trajectoire complexe d’un planeur qui descend en tournant sur

Histoires de centrage

Sur le terrain, j’ai remarqué que certains ne savaient pas trop quoi faire pour bien centrer leur planeur,
voire même ignoraient la position du centre de gravité (CG). Or un centrage correct est indispensable
d’abord pour éviter un crash dès le premier vol et ensuite pour procurer des caractéristiques de vol sûres et
agréables. Sur un planeur de taille moyenne, un bon centrage se joue parfois à quelques millimètres près
et il est donc préférable de procéder avec méthode.

Voltige de pente (5/6)

Le débutant motivé trouvera dans cet article une méthode pour s’initier à la voltige. La méthode ne se limite pas à un apprentissage, le pilote évolue à tout âge selon ses moyens, force est de constater que le vol devient plus ludique en améliorant les trajectoires. Il lui faudra d’abord acquérir et cultiver les bons réflexes puis respecter les bases d’une progression en quatre temps.

Voltige de pente (4/6)

Sur les faible dénivelés et avec peu de vent le jeu du vol thermique de relief est agréablement complété par des séances de voltige qui se méritent dans une plage de portance mouvante. Le pilote joue avec le cycle thermique de la pente pour prendre de l’altitude puis voltige près du relief dans le volume virtuel de “la boite” pendant les moments de bonne Vz. Ce vol très ludique à hauteur du seuil de pente, souvent pimenté par des descentes au trou, est confortable pour les cervicales !