Finesse Plus va rencontrer la DGAC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

dgacFinesse plus va rencontrer en janvier 2017 la Mission Aviation Légère Générale et Hélicoptères (MALGH) de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), la date est fixée.
Cette direction de la DGAC interviendra dans la rédaction des décrets d’application de la loi 2016-1428 dite “Loi Drones”.
Nous défendrons notre souhait de continuer à pratiquer notre loisir sans contraintes supplémentaires autres que de respecter la sécurité et la circulation aérienne.

Merci pour votre soutien,
Le bureau Finesse Plus
le 15 décembre 2016

11 commentaires

  • Parfait. J’espère juste que votre (notre) point de vue sera pris en compte et que vous saurez plus faire comprendre notre passion que la FFAM. Merci de votre dévouement.
    Claude Aubert

    Répondre
  • Bravo pour l’association.
    J’espère qu’elle deviendra suffisamment puissante pour jouer le rôle d’une “fédé” pour les planeuristes.

    Répondre
  • Je ne doute pas que Finesse Plus, sur laquelle beaucoup d’entre nous ont mis leur espoir, saura conserver dans le temps les nobles objectifs qu’elle entend défendre. La continuité de notre passion dépend désormais de nous, adhérents de Finesse Plus.
    Bravo aux initiateurs de Finesse Plus !

    Répondre
  • Bravo à vous !
    Oui ,il faut lutter pour que l’activité aéromodélisme loisir puisse continuer dans des conditions normales et sans contraintes ” stupides et inutiles ” !

    Répondre
  • Bravo, merci pour votre engagement. Votre compte rendu de la réunion avec la DGAC est édifiant, et l’attitude de la FFAM dans cette affaire n’est pas reluisante,si j’en crois vos propos ainsi que ceux de la DGAC . Une autre fédé ? Pourquoi pas…!

    Répondre
    • Malheureusement je ne vois pas comment contourner le poids maxi de 800g maintenant que cette masse est notée dans la loi.

      Répondre

Répondre à Robert Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles à lire

Le Huit Paresseux // pente

Le planeur dessine un huit (vu du ciel) en évoluant dans un bol + ou – évasé suivant un axe parallèle à la pente en enchaînant deux virages de plus de 180° face au vent . Il attaque et termine la figure au même niveau et la trajectoire toute en courbe se croise au centre de la figure et c’est seulement au fond du bol, croisement des trajectoires, que le planeur est à plat.

4 Le renversement // pente

Description / Réalisation Une prise de vitesse est nécessaire pour emmagasiner l’énergie nécessaire à la figure.      (1) Pallier d’entrée de figure parallèles au

3 Le tonneau // pente

Le tonneau est une rotation de 360° autour de l’axe de roulis à un rythme régulier sans marquer de temps d’arrêt. Cette figure élémentaire réalisée en vol horizontal parallèle au seuil de pente est cadrée de façon symétrique par rapport au pilote, le planeur commence la figure d’un coté, passe devant lui pendant sa phase dos et finit la figure de l’autre côté.

2 La boucle // pente

Dans un enchaînement de voltige de pente la boucle parallèle à la pente est une figure élémentaire cadrée devant le pilote et vent de travers . Pour garder la trajectoire le pilote compense la dérive de la masse d’air en décalant proportionnellement la trajectoire côté vent et le cercle parfait observé du seuil a une forme hélicoïdale par rapport au bloc d’air qui dérive.